Seminars of LAMA

Four regular seminars take place at LAMA, in the seminar room, first floor of the building Le Chablais, (see How to come ?).

Weekly seminars:

Others seminars

Next seminars:

EDPs²Thursday 13th December 2018 at 14h Vincent Duchêne (Univ Rennes1, IRMAR),
L'approximation de Favrie-Gavrilyuk pour le modèle de Green-Naghdi.

Abstract: (Hide abstracts)
Arnaud Duran vous parlait récemment, entre autres, du système de Green-Naghdi et des difficultés liées à sa résolution numérique. Une stratégie a été récemment proposée par Nicolas Favrie et Sergey Gavrilyuk : il s'agit de résoudre un système approché, qui a l'avantage d'être quasilinéaire hyperbolique (plus d'opérateur d'ordre élevé) et le défaut de mettre en jeu des variables supplémentaires et un paramètre de relaxation. Nous donnerons une justification rigoureuse de cette approche. Il s'agit d'un problème de limite singulière qui serait classique s'il ne dépendait de deux paramètres.

GéométrieThursday 13th December 2018 at 14h Arthur Renaudineau (Laboratoire Painlevé, Lille),
Nombres de Betti d’une hypersurface algébrique réelle provenant d’un patchwork

Abstract: (Hide abstracts)
L’inégalité de Smith-Thom borne la somme des nombres de Betti de la partie réelle d’une variété algébrique réelle par la somme des nombres de Betti de sa partie complexe. Dans cet exposé, nous expliquerons une preuve d’une conjecture d’Itenberg qui raffine cette borne pour une classe particulière d’hypersurfaces réelles projectives en termes de ses nombres de Hodge. Les hypersurfaces considérées proviennent de la construction du patchwork de Viro, qui est une méthode combinatoire puissante de construction d’hypersurfaces algébrique réelles. Pour démontrer la conjecture d’Itenberg, nous développons un analogue réel de l’homologie tropicale et, à l’aide d’une suite spectrale, nous la comparons à l’homologie tropicale définie par Itenberg, Katzarkov, Mikhalkin et Zharkov. L’homologie tropicale redonne les nombres de Hodge d’une variété projective complexe, et sa version réelle détermine les nombres de Betti de sa partie réelle. Comprendre plus en détail la suite spectrale apparaissant dans la preuve est une des clefs pour contrôler la topologie de l’hypersurface réelle provenant d’un patchwork.

LIMDThursday 7th February 2019 at 10h Adrien Durier (ENS Lyon),
TBA

Abstract: (Hide abstracts)
TBA